Le réalisateur est allemand, mais le film se déroule à Bakou en Azerbaïdjan (un précédent film de Veit Helmer, « Baïkonour » se situait au Kazakhstan).

Ce réalisateur filme avec talent le mode de vie oriental. L’ambiance du film rappelle le cinéma de Kusturica, d’autant plus que l’acteur principal, Miki Manojlojic est le père de « Papa est en voyage d’affaire » .
Nous retrouvons également avec plaisir Chulpan Khamatova, l’infirmière de « Good Bye, Lenin ! », qui a déjà tourné avec Veit Helmer dans « Tuvalu », avec Denis Lavant, que l’on retrouve également dans ce film.
Un casting international qui ne pose aucun problème de cohérence dans ce film sans aucun dialogue. Pas même un carton comme dans les anciens muets, et on comprend chaque détail du récit avec une grande fluidité. Mais un film où le son est présent et important dans le récit.

Mais surtout une grande poésie, un univers qui peut rappeler celui de Tati dans « Mon Oncle », pas du tout dans la gestuelle, mais dans la tendresse qui unit le conducteur de locomotive et cet extraordinaire petit Ismail Quluzade, deuxième personnage central (le troisième étant le soutien-gorge du titre!).

On est ému, et on rit beaucoup en regardant ce film, qui peut se voir en famille, à partir de 7 ans.

Sophie Rakotomalala.

Spread the word. Share this post!