LE RETOUR.

Film de Catherine Corsini ( 1h 46min / Drame)

Avec: Aïssatou Diallo Sagna, Suzy Bemba, Esther Gohourou
SYNOPSIS: Khédidja travaille pour une famille parisienne aisée qui lui propose de s’occuper des enfants le temps d’un été en Corse. L’opportunité pour elle de retourner avec ses filles, Jessica et Farah, sur cette île qu’elles ont quittée quinze ans plus tôt dans des circonstances tragiques.
Alors que Khédidja se débat avec ses souvenirs, les deux adolescentes se laissent aller à toutes les tentations estivales : rencontres inattendues, 400 coups, premières expériences amoureuses. Ce voyage sera l’occasion pour elles de découvrir une partie cachée de leur histoire.

« Le Retour » de Catherine Corsini saisit avec justesse l’apprentissage de la vie de deux sœurs adolescentes

Sélectionné en compétition à Cannes, « Le Retour » de Catherine Corsini saisit avec justesse l’apprentissage de la vie de deux adolescentes

Article rédigé parJacky Bornet (France Télévisions  Rédaction Culture)
Aïssatou Diallo Sagna, Esther Gohourou et Suzy Bemba dans "Le Retour" de Catherine Corsini (2023). (EMMYLOU MAI - CHAZ PRODUCTIONS)

Etonnamment drôle dans La Fracture, Queer Palme à Cannes en 2021, Catherine Corsini était à nouveau en compétition cette année avec Le Retour qui sort mercredi 12 juillet. Une histoire de famille, de culpabilité et d’amour, dans laquelle deux adolescentes s’initient à la vie. Elle fait appel pour la seconde fois à son interprète Aïssatou Diallo Sagna, à l’origine aide soignante, dans un rôle de mère prise entre culpabilité et responsabilité face à ses deux filles.

Evolution

Employée comme garde d’enfants par une famille aisée parisienne en vacances en Corse, Khédidja retrouve l’Île de Beaute où elle a vécu il y a quinze ans. Veuve, accompagnée de ses deux filles adolescentes, Jessica et Farah, elle vit avec ses souvenirs, alors que ses enfants lient des amitiés, font la fête, parfois avec excès, et découvrent l’amour.

"Le Retour" de Catherine Corsini '2023) (CHAZ PRODUCTIONS)

Catherine Corsini mêle souvenirs personnels et fiction dans un film où dominent des sentiments qui vont évoluer tout le long du récit. Le Retour s’ouvre sur des situations dualistes, sinon conflictuelles. Elles ressortent du statut social de Khédidja face à celui de ses employés compassionnels, puis des frictions entre les deux sœurs – dont l’une est brillante dans ses études, l’autre non -, et enfin de leurs relations avec leur mère. D’une façon très progressive, par petites touches, Catherine Corsini fait évoluer son récit vers des rapprochements entre les personnages pour forger au final un amour véritable.

L’Île de Beauté

Après la mère et ses filles, puis dans une moindre mesure ses employés et l’ancien ami que Khédidja retrouve, la Corse est un véritable personnage du film. Catherine Corsini filme ses merveilleux paysages en évitant tout effet carte postale. Elle évoque les fascinantes retrouvailles de la revenante avec l’île, et sa découverte par ses filles qui ont le sentiment d’y avoir de profondes racines.

Un trouble et un envoûtement propre à la Corse précèdent l’intrigue pour mieux la nourrir et l’enrichir. Un mystère plane sur le drame originel – la mort du père -, alors qu’en parallèle Jessica et Farah vivent des expériences qui vont les transformer à jamais. Khédidja renouera aussi de son côté avec des sentiments et des sensations perdus. Ainsi le récit est en constante mutation, jusqu’à la révélation d’un trauma qui, dans sa résolution, va dénouer tous les conflits et ouvrir cette famille blessée à une nouvelle ère.