Dans l’ambiance sociale morose de la France, ne nous privons pas du plaisir de visionner une comédie drôle, intelligente dans le difficile contexte Palestine /Israël.

Salam, (l’acteur Kais Nashif, Prix d’interprétation à Venise), jeune palestinien chômeur vivant à Jérusalem, réussit à se faire employer comme scénariste d’un feuilleton télévisé produit à Ramallah et très populaire des 2 côtés du mur. Dans chaque foyer, on voudrait que « Tel Aviv on fire » donne le beau rôle à sa propre communauté. Salam doit faire preuve d’imagination entre les objectifs de la production et les suggestions de l’officier israélien qui, chaque jour, l’arrête au check point.

Une mise en scène efficace entretenant le suspense, un jeu subtil d’équilibre du protagoniste, des dialogues savoureux, une grande habileté du cinéaste à franchir les lignes de démarcation entre les deux communautés et leurs préjugés.
Le soap utilise une sorte de langage universel (pour faire rire ou pleurer dans les chaumières).

Ne boudons pas notre plaisir : nous sommes dans les meilleurs moments du cinéma palestinien entre burlesque et réalisme comme à l’époque des films d’Elie Souleiman.

Odile Orsini

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *