En ce début d’été, la commission des 24es Rencontres du cinéma francophone de l’association L’Autre Cinéma et le cinéma Les 400 Coups vous proposent un rendez-vous convivial et cinéphile avec l’avant-première du nouveau film de Céline Sciamma, primé au dernier Festival de Cannes.

L’occasion de découvrir aussi l’affiche du festival 2019, qui, comme chaque année, a été choisie parmi les projets des élèves de 1ère Arts plastiques du lycée Claude Bernard, d’annoncer le nom du Président du jury de spectateurs et de lancer l’appel à jurés !

19h30 : les membres de l’association vous accueilleront autour d’un pot, espace Barmondière
20h30 : Présentation puis projection en avant-première du film Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma, Prix du scénario, Compétition Officielle – Cannes 2019.

Portrait de la jeune fille en feu
France / 2019
1h59
Avec : Adèle Haenel, Noémie Merlant
Pyramide distribution

1770 Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

Céline Sciamma étudie à la FEMIS et réalise son premier film d’après son scénario de fin d’étude, Naissance des pieuvres présenté dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes en 2007. Deux ans plus tard, elle écrit et réalise Tomboy, puis Bande de filles (2014). Elle collabore également à̀l’écriture de scénario d’autres cinéastes : André́ Téchiné́ pour Quand on a 17 ans ainsi que Claude Barras pour le film d’animation Ma vie de courgette pour lequel elle reçoit le César du Meilleur scénario. Depuis 2015, elle est co-présidente de la SRF, Société́ des Réalisateurs de Films. À propos de son nouveau film elle déclare : « J’avais envie d’un film d’amour, sur la collaboration artistique entre une peintre et son modèle. Après ma tri­logie sur la jeunesse, j’avais besoin d’aborder un sentiment adulte, et de diriger, pour la première fois, des comédiennes professionnelles. Portrait de la jeune fille en feu est un film sur le regard, et je voulais avoir la liberté de demander énormément à mes interprètes, car c’est leur métier d’être regardées. » (Télérama)

Catherine ANTOINE

 

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *