Monrovia est une petite ville de l’Indiana. Agriculture, élevage, petits commerces, on est au cœur du Middle West américain avec ses plaines à l’infini. C’est là que Frederick Wiseman a choisi de séjourner deux mois pour filmer au quotidien la vie de cette communauté et nous offrir une image de l’Amérique profonde, plus intéressée par le prix du bétail ou les adductions d’eau que par les crises internationales.
Communauté très conservatrice, à l’image de celles qui ont élu Trump, et dont on va découvrir les diverses facettes : réunions du conseil municipal et du Lions Club, office religieux, kermesse, commerce des armes à feu ( non pour tuer les étrangers: il n’y en a pas, mais pour se débarrasser des cerfs prédateurs ), inquiétant quartier neuf, funérailles d’un citoyen…..

Le film est une formidable enquête sociologique que Wiseman nous offre selon sa méthode traditionnelle : rendre compte sans apparemment intervenir ni à l’image ni par un commentaire. On retrouve ici la méthode qu’il a utilisée dans une quarantaine de documentaires de la quotidienneté américaine: le commerce ( the store ), l’université ( at Berkeley ), la prison ( Titicut follies ), la culture ( the New York public library )…..

L’Indiana, c’est très loin, me direz-vous. Détrompez-vous!

Malgré ses singularités américaines, Monrovia permet de passionnants rapprochements avec des villages bien français.

Guy Reynaud

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *