Pour son premier long métrage, Margaux Bonhomme a écrit et réalisé un film qui s’inspire de son histoire personnelle.

Nous suivons Elisa (Diane Rouxel) qui s’occupe avec son père (Cédric Kahn) de sa soeur Manon (Jeanne Cohendy), polyhandicapée.

Le film nous place du point de vue d’Elisa, qui, à 17 ans, doit penser à sa propre vie, et envisager de quitter le domicile familial.

Sur ce sujet, le film pourrait regorger de bons sentiments. Mais la réalisatrice l’a voulu comme l’histoire de deux sœurs, avec tous les affects contradictoires que cela peut entraîner, surtout dans cette situation extrême. Rien ici de politiquement correct, y compris concernant le personnage de la mère.

Les comédiens, et en particulier Jeanne Cohendy, sont d’une justesse incroyable, dans un film écrit par quelqu’un pour qui le handicap fait partie de la normalité, et cela se sent.

A voir, même si on ne se sent pas à priori concerné par le sujet.

Sophie Rokotomalala

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *