On disait que la forêt française était la plus belle et la plus variée d’Europe. L’est-elle toujours?
F.X.Drouet la parcourt en tous sens, du Limousin au Morvan, des Landes aux Vosges…
Partout, aujourd’hui, on plante des arbres à croissance rapide: les pins Douglas, qui
permettent, bien avant les 40 ans requis en moyenne pour qu’un arbre arrive à maturité,
d’obtenir le bois des poutres, planches et palettes.

Tout le processus de la sylviculture est mécanisé. Il faut gagner du temps.
Ahurissante séquence où l’on voit procéder à la plantation des pins.
Résultat: les sols s’appauvrissent, on traite la forêt aux pesticides, la faune – et notamment les oiseaux – disparaît, le paysage s’uniformise, c’est le désert vert.

Pas de voix off pour nous expliquer doctement ce qui est en jeu, mais des images très inquiétantes  de gestion industrielle et des témoignages variés: professionnels, propriétaire, agents de l’ONF,simples promeneurs…

On découvre avec effroi ce qui se passe aussi tout près de chez nous.

Le film a obtenu le prix de la critique au dernier festival de Locarno.

GR

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *