1h 06 – 1ère sortie 1969 version restaurée 22/08/2018

Film en noir et blanc, autour de l’enfance, un classique du cinéma lituanien.

Une histoire d’enfance, celle d’Inga, construite autour d’un jeu qui se nomme « la belle » (un enfant tiré au sort, danse au milieu du cercle formé par les autres enfants qui, chacun à leur tour, énoncent des appréciations sur l’enfant en train de danser). Inga est habituée à recevoir des compliments sur sa beauté. L’arrivée d’un nouveau garçon dans l’immeuble, plein d’indifférence, qui refuse de jouer et dit à Inga qu’elle est laide, vient bouleverser sa vision d’elle-même et du monde.
Divers thèmes sont abordés : l’identification à la mère, la construction narcissique, la notion de beauté (symbolisme du miroir), l’attente de la floraison de l’aurone, l’attente du retour de l’être aimé, l’espoir, la vérité qui blesse.
Tous les enfants « habitent » leur rôle parfaitement. La jeune Inga Mickyté est lumineuse et impressionnante de justesse, de charme et d’intelligence.
Ce n’est pas une narration chronologique mais de petites touches de rêves, d’espoir, avec des chants, un concert de carillons, des interrogations d’enfants à l’égard du monde adulte, des balais qui fleurissent…

C’est onirique, inattendu et plein de fraîcheur malgré la rudesse de la réalité.

S.L.

 

 

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *