Jeune et Innocent d’Alfred Hitchcock (1937) était au programme des Quatre Cents Coups ce samedi 28 janvier. Un peu plus tard dans la soirée, J.F. Buiré donnait une conférence sur l’auteur à la médiathèque. De ces deux rendez-vous, tirons quelques remarques. Il faut se réjouir qu’un film relativement peu connu du maître et, qui plus est, de sa période anglaise (1937) ait attiré un public nombreux et intéressé. Les Caladois seraient-ils devenus cinéphiles ?

Comme toujours chez Hitchcock, l’histoire est construite sur un suspense ; suspense auquel sont soumis les héros du film et non les spectateurs. Le réalisateur déclarait à François Truffaut : « le public, en sachant plus que le héros, peut se poser avec plus d’intensité la question : comment la situation va-t-elle se résoudre ? »

Parmi les thèmes récurrents chez Hitchcock et qu’a relevés le conférencier, citons le faux coupable (voir le film éponyme de 1957 avec Henry Fonda) ; le rôle de l’œil (celui du batteur, celui de Kim Novak dans Vertigo, celui de la scène de la douche dans Psycho) ; l’innocence enfantine (parallèle entre ici la matinée récréative et la fête que viennent troubler les oiseaux dans The Birds).

J.F. Buiré a aussi insisté sur le risque de définir trop vite l’inspiration de Hitchcock : le contexte social est souvent bien présent mais la veine expressionniste n’est pas absente : symbole de la batterie en écho aux cymbales de l’Homme qui en savait trop ; chute dans le vide miraculeusement évitée tant ici que dans North by Northwest (la Mort aux trousses). On nous a aussi fait remarquer le paradoxe d’un cinéma du genre « policier » où les armes à feu sont rarement présentes…

Un point que le conférencier n’a pas abordé (mais le pouvait-il en une heure déjà bien remplie), c’est comme toujours le nombre élevé de situations invraisemblables que Hitchcock sait faire passer dans le rythme du récit : multiples coïncidences, chance incroyable des fuyards, épisode final du « Grand Hôtel ». Mais qui s’en plaindrait ?

G. Reynaud

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *