Style Selector
Layout Style
Boxed Background Patterns
Boxed Background Images
Color Scheme

Charlotte Rampling interprète ici le personnage d’une femme de 70 ans qui se retrouve seule suite à l’incarcération de son mari. De son histoire nous ne saurons guère plus car ce n’est pas visiblement pas ce qui intéresse le réalisateur Andrea Pallaoro.
Dans une mise en scène dépouillée c’est Hannah qu’il nous donne à voir. Comment cette femme va t’elle continuer à vivre, habitée par la douleur d’une trahison qui la laisse livrée à elle même ?

Un rituel s’installe, anesthésiant ou salvateur ? Hannah fait de la pâtisserie, va à la piscine, range sa maison, participe à un cours de théâtre, et inlassablement recommence, sans presque prononcer une parole. Elle s’accroche, elle reste debout, cherche sans doute une issue, une raison de continuer son chemin.

On peut regretter le caractère figé du personnage et l’austérité de la mise en scène qui freine le déploiement de l’émotion mais l’actrice donne ici toute la mesure de son talent et nous livre une interprétation magistrale pour laquelle elle a été récompensée à la Mostra de Venise.

A noter également la parution de son livre « Qui suis-je ? » aux éditions Grasset dans lequel elle évoque ses souvenirs d’enfance et le suicide de sa sœur longtemps tenu secret. Comme si, à 70 ans, Charlotte Rampling, à travers ce film et cet ouvrage, tournait une page de sa propre existence.

Catherine Vermorel

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *