Style Selector
Layout Style
Boxed Background Patterns
Boxed Background Images
Color Scheme
Jean Eustache est, de l’avis des cinéphiles avertis, un réalisateur majeur de la génération qui a fleuri aux côtés de la NOUVELLE VAGUE sans pour autant y appartenir, tant son œuvre extrêmement personnelle, fondée sur des épisodes vécus, ne peut se rattacher à quelque école ou courant.
Il est l’auteur de six longs métrages et quelques courts métrages, les plus connus étant “la Maman et la Putain”
(1973) et ” Mes Petites Amoureuses” ( 1974 ). Il se suicide en 1981.
Ses films sont aujourd’hui relativement peu connus car difficiles à voir: le fils et héritier d’Eustache s’opposant à leur diffusion pour quelque obscure raison.
Luc Béraud, scénariste et réalisateur de plein droit, a été l’assistant d’Eustache sur trois de ses films. Le livre qu’il lui consacre n’est ni un recueil d’anecdotes ni une hagiographie mais plutôt un journal de tournage d’où émerge la personnalité insaisissable du cinéaste, homme d’une exigence extrême envers lui-même et envers les autres, mais capable d’abandonner un tournage pendant plusieurs jours sans prévenirson équipe, fonctionnant au whisky ( il crédite Jack Daniel au générique d’un de ses films ), ne pouvant s’attacher durablement à quiconque,Béraud excepté. Mais on devine que ce dernier, pourtant très lucide, n’est pas loin de croire au génie d’Eustache.
( Luc Béraud, ” Au travail avec Eustache”, Actes Sud, 23 euros )
GR

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *